novembre 26, 2019 3:45 Publié par Laissez vos commentaires

Respirer semble être une action évidente, à laquelle on ne prête pas attention, c’est une fonction physique non contrôlée et inconsciente. Cela nous vient rarement à l’idée, de se demander si l’on respire correctement… Il est tout de même possible de la maîtriser par la pratique du yoga, notamment en s’exerçant aux techniques de pranayama.

La respiration est régulée par le système nerveux qui permet la contraction des muscles intercostaux. Lors de l’inspiration d’oxygène, les muscles se soulèvent et le diaphragme pousse vers le bas, lors de l’expiration de dioxyde de carbone, les muscles se relâchent et le diaphragme pousse vers le haut.

Prendre conscience du processus physiologique de la respiration favorise la quantité d’air apportée aux poumons et améliore l’oxygénation du sang. En se laissant guider par sa respiration, grâce aux exercices de pranayama, on réussit peu à peu à prendre des inspirations et des expirations de plus en plus longues. Pranayama en sanskrit, se décompose en deux parties : « prana » désigne le souffle vital, « yama » signifie contrôler ou maîtriser mais il peut également se traduire par augmenter ou prolonger.

En coordonnant mouvement et respiration, on réussit à trouver un équilibre entre le corps, l’esprit et le mental. Cette sensation d’équilibre est essentiel pour parvenir à ressentir calme, alignement et sérénité.

Il est existe plusieurs techniques, en voici quelques unes des plus importantes :

Nadi Shodana ou la respiration alternée : apaise l’esprit, évacue le stress et équilibre les parties droites et gauches du corps. Pour ce faire, on respire alternativement par la narine droite puis par la narine gauche. On commence en s’asseyant confortablement, l’index et le majeur repliés sur la paume, on ferme la narine droite à l’aide du pouce, et l’on inspire par la narine gauche. L’annulaire vient, ensuite boucher la narine gauche, pour nous permettre d’expirer par la narine droite. Enfin, on inspire de nouveau à droite et l’expiration se fait par la gauche. Ceci consiste en un cycle respiratoire. Il est fortement conseiller de répéter plusieurs cycles afin de se sentir plus à l’aise avec celle-ci

Kapalabhati ou « crâne qui brille » : c’est un exercice respiratoire mais également de nettoyage, il nettoie les voies nasales et décongestionne les bronches. Dans cet exercice, l’expiration est active et prédominante, l’inspiration se veut longue et lente. On commence donc par prendre une grande inspiration, puis on expire de façon rapide et énergique

Ujjayi ou « souffle victorieux » : réchauffe et assouplit le corps, permet d’évacuer les toxines. C’est la technique la plus abordable et primordiale selon moi, on travaille sa respiration abdominale, en tentant, au maximum, d’inspirer et expirer par le nez. Les muscles de la gorge se contractent doucement, laissant entendre un son rocailleux

Comme toute pratique, il est important de prendre son temps et de s’y atteler régulièrement.

Classés dans :,

Cet article a été écrit par lea


Warning: Use of undefined constant php - assumed 'php' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/16/d745582213/htdocs/clickandbuilds/LeaYogaLova/wp-content/themes/casa-lova-theme/single.php on line 58

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Articles similaires

Il faut que tu respires

novembre 26, 2019 3:45 Publié par Laissez vos commentaires

Respirer semble être une action évidente, à laquelle on ne prête pas attention, c’est une fonction physique non contrôlée et inconsciente. Cela nous vient rarement à l’idée, de se demander si l’on respire correctement… Il est tout de même possible...

Voir l'article